Comment travailler depuis la maison ?

Comment travailler depuis la maison ?

Je vous avoue que j’ai un peu de mal à commencer cet article. J’ai refait plusieurs fois mon introduction et rien ne me satisfait vraiment. Comme vous le savez sûrement, la Suisse fait face actuellement à l’épidémie de COVID-19. Je suis de ceux qui pensent qu’il ne faut pas céder à une panique inutile et contreproductive, mais qu’il est primordial de saisir la situation dans laquelle nous nous trouvons et d’agir en conséquence.

Donc, avant d’entrer dans le vif du sujet de l’article, je souhaite vous rappeler l’importance de la responsabilité individuelle. Je ne vais pas m’étaler parce que nombre de politiciens, de médecins, de journalistes et de blogueurs l’ont déjà très bien fait, mais, s’il vous plaît, suivez les consignes de l’Office Fédéral de la Santé Publique, respectez les mesures d’hygiène et restez chez vous.

En savoir plus sur le COVID-19

Pour toutes les informations concernant le COVID-19 (état actuel de la Suisse, symptômes, mesures  à prendre, …), je vous invite à vous référer au site de l’Office Fédéral de la Santé Publique, celui dédié au Coronavirus ainsi qu’à celui des autorités de votre canton. Faites également attention aux informations qui circulent sur les réseaux sociaux, beaucoup d’entre elles ne sont pas correctes et poussent à une panique inutile.

Dans tous les cas, suivez les règles d’hygiène (lavez-vous les mains régulièrement, évitez les déplacements inutiles, favorisez le télétravail, gardez vos distances, évitez tout contact physique inutile), écoutez les autorités et restez chez vous au maximum.

#JERESTECHEZMOI

Une des mesures prises par la Confédération vendredi dernier a justement été de fermer les universités. Le télétravail est également fortement encouragé, dans la mesure du possible. Me voilà donc à la maison, pendant au minimum six semaines, à devoir suivre les cours de mon Bachelor online. Hum hum, ça va être sport. Arriver à se motiver et maintenir une rigueur sur le long terme peut être difficile. Je vous partage donc quelques conseils.

Aménager un espace dédié uniquement au travail

Pour être efficace, il est primordial d’avoir un espace dédié uniquement (ou principalement) au travail. En temps ordinaires, ce serait l’Université (salles de classe ou bibliothèques) ou le bureau. Puisqu’il est impossible de s’y rendre, aménagez-vous un “coin travail”. Cela peut être une pièce entière si vous êtes chanceux, un bureau dans votre chambre voire même la table de la cuisine.

L’important est d’associer l’idée de “lieu de travail” à l’endroit que vous choisirez. Dans cette optique, votre lit n’est peut-être pas la meilleure des idées.

Se préparer

Ne pas travailler en pyjama. Ne pas travailler en pyjama. Ne pas travailler en pyjama.

Je sais, quand vous avez appris que les universités fermaient, vous vous êtes directement dit : génial, je vais bosser depuis mon lit, en training. C’est la pire idée. Le fait de rester en pyjama vous donne l’impression d’être en week-end ou en vacances, en bref dans un temps de détente. Préparez-vous comme si vous sortiez. Déjà, cela va aider à structurer votre journée (cf. point 3) et vous dissocierez les moments “travail” et “détente”.

Se créer et respecter des horaires

Commencez par structurer votre semaine et vos journées. Ne vous comportez pas comme si vous étiez en vacances. Gardez un rythme. D’ailleurs, rejoignez-moi sur Instagram, je vous partagerai mes journées  !

Pour structurer votre temps :

  1. Fixez-vous un horaire de travail, en fonction des moments où vous êtes le plus efficace. Personnellement, je compte essayer de maintenir une journée “standard” : réveil vers 6h30, sport, me préparer, café ; 8h30-12h études ; 12h-14h lunch et pause ; 14h-17h30 travail.
  2. Faites-vous un emploi du temps et décidez quand vous allez étudier quelle matière. Je vais me baser sur les horaires “virtuels” de mes cours, qui sont déposés sur une plateforme en ligne.
  3. Respectez les horaires que vous vous donnez. L’erreur commune est de s’attaquer à la première tâche de la to do list sans mettre de minuteur. Or, si vous avez sous-estimé le temps dont vous avez besoin, vous risquez de prendre beaucoup de retard. Fixez-donc une limite de temps avec chaque tâche (par exemple, je bosse ce cours pendant 1h30, après je passe à la suite).

Bien évidémment que pour être efficace, il faut éviter les distractions : posez votre téléphone plus loin et mettez-le en mode “ne pas déranger”.

Maintenir le lien social

Dans ces temps compliqués, maintenir le lien social est plus important que jamais. Sauf qu’une grande partie de nos interactions se fait via notre lieu de travail ou d’études. Recommencez à appeler les gens (collègues ou famille), au lieu de leur envoyer un message et prenez des nouvelles de vos proches, cela fera du bien à tout le monde.

Prévoir du temps "off"

Comme je l’ai expliqué plusieurs fois dans cet article, le piège lorsqu’on travaille à la maison est de se motiver dans un lieu qui est généralement associé à la détente. Cependant, on retrouve le même problème dans l’autre sens : en étant à la maison, vous risquez de ne jamais vraiment débrancher et de ne jamais réellement terminer vos journées.

Essayez d’être le plus efficace possible, mais une fois que vous avez fermé votre ordinateur, votre journée est finie.

Voilà mes quelques conseils, j’espère qu’ils vous seront utiles. N’oubliez pas d’être indulgent avec vous-même : un temps d’adaption est nécessaire et des jours “bof” peuvent arriver. Si vous avez d’autres conseils, partagez-les en commentaires. Courage à tous et à tout bientôt, with love,

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Instagram