Expure : transformer les sneakers en œuvre d’art

Expure : transformer les sneakers en œuvre d’art

Depuis plus d’un an, la maison Expure customise des sneakers. Créée par deux jeunes étudiants, Nicolas et Rami, la start-up genevoise collabore avec huit artistes, afin de créer des paires uniques. L’engouement dont a fait preuve le projet illustre le phénomène croissant qu’est la customisation des sneakers. Rencontre avec ses fondateurs.

L’histoire d’Expure commence par hasard, un soir d’été 2018. Nicolas se rappelle : « On a lancé un défi à un ami, doué en dessin : customiser ses chaussures ». La paire est si réussie, que les trois amis commencent à en fournir à leur entourage. « Par la suite, on a créé une page Instagram et le concept a bien plu. La demande n’a cessé d’augmenter et on a décidé de fonder notre start-up », me raconte Nicolas, toujours un peu surpris par leur succès immédiat.

Depuis, la maison s’est professionnalisée. Nicolas et Rami gèrent ensemble le business développement du projet, le management et la gestion des artistes mais aussi la communication, la comptabilité et de la gestion des stocks ensemble. Six artistes – de Genève, mais aussi de Lausanne, Annecy et Strasbourg – ont rejoint le projet. Plus d’une centaine de paires ont été customisées. Sarah, artiste pour Expure, explique cette demande croissante par un phénomène social : « C’est la mode d’avoir quelque chose d’unique et de commencer à s’exprimer via ses vêtements. Le fait d’avoir des sneakers customisées permet de se démarquer ». Nicolas approuve : « Cela permet à la personne d’avoir une identité qui lui est propre ». 

Et pourtant, peindre sur des sneakers n’est pas une mince affaire. La matière est déterminante. « Le cuir est lisse, c’est plus facile. Il absorbe mieux la peinture, donc les traits sont plus nets, détaille Sarah, tandis que sur le tissu, le dessin risque de se déformer. Au-delà de la matière, la forme de la basket est tout aussi importante : « Il faut parfois ajuster le dessin en fonction de la forme de la chaussure, sinon le rendu n’est pas esthétique », explique Sarah. Les paires les plus adaptées à la customisation sont les Air Force One de Nike et les Adidas de Stan Smith, simplement parce la surface pour peindre est plus grande. 

Une fois customisées, les sneakers tiennent toute une vie, ou presque. « Les peintures et vernis que l’on utilise sont les mêmes que ceux des professionnels. Les baskets peuvent aller sous la pluie sans problème, et même à la machine à laver », promet Nicolas. Concernant le prix, il est variable : « Tout dépend du dessin, de sa complexité et du temps qu’il exige. Plus la pièce est importante et complexe, plus elle sera chère, comme un tatouage », indique le jeune homme.

Dès la fin de l’année, la customisation s’étendra au textile : t-shirts, pulls ou vestes, entre autres. Nicolas et Rami souhaitent également trouver un lieu pour exposer et vendre leurs créations. Pour le moment, tous les bénéfices sont réinvestis dans le projet. Nicolas ne peut rien dévoiler : « On a un gros projet qui arrive, mais pour le moment, on ne peut pas trop en dire… ». Affaire à suivre.


Expure est sur Instagram. Pour passer une commande, faites-leur un message privé.
Sarah aussi est sur Instagram.

Suivre:

2 Commentaires

  1. Marie-Laure Dupont
    15 juillet 2020 / 23 h 41 min

    Bonjour serait il possible de customiser une paire de chaussure ( air force ) et de savoir le prix je trouve votre travail impressionnant et je cherche depuis très longtemps des personnes qui custom des chaussures.
    Marie-Laure dupont

    • luciemalherbe
      Auteur
      16 juillet 2020 / 10 h 11 min

      Bonjour,

      Merci pour votre message 🙂

      Ce n’est pas moi directement qui customise les sneakers, mais les artistes d’Expure. Je vous conseille de leur envoyer directement un message privé sur Instagram : https://www.instagram.com/_expure/.

      Bonne journée,
      Lucie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Instagram